L’agave, symbole et ressource d’Almería

Le Mexique est le centre d’origine de la famille Agavaceae (agave). Son usage remonte à l’époque des mayas, lorsque les peuples indigènes trouvèrent dans cette merveilleuse plante une source de matière première pour la confection de centaines de produits. A l’époque de ka conquista, les espagnols rapportèrent différentes variété d’agave. La première évocation de cette plante en Europe apparaît à Valence sur un document daté de 1576. Aujourd’hui, la plante naturalisée est devenu un symbole d’identité pour Almería.

agave nature cabo de gata almeria andalousie espagne
Agave avec son long tronc

Les anciens mayas furent les premiers à utiliser les fibres naturelles de l’agave, le sisal. Après une expansion de sa culture à travers le monde dès le XVIème  siècle, son exploitation prit de l’importance jusqu’au XIXème siècle, pour finalement décliner avec l’apparition de la fibre synthétique dans les années 1930.

20 ans après la chute de l’industrie du sisal, 400 hectares furent cultivés à Almería pour en expérimenter l’usage. Les fibres extraites servirent à la fabrication de bateaux et de papier. Une de ces fabriques est actuellement en cours de rénovation pour être convertie en musée.

Dans de nombreux pays d’Afrique, Asie et Amérique du Sud, dans lesquels l’accès à l’eau est de plus en plus limité, de nouveaux modèles d’industrie durable sont créé dans l’intérêt des petits agriculteurs locaux. Des millions de familles reviennent ainsi à l’agave, qui s’est convertie en instrument de travail, contribuant au développement économique de ces régions.

Energie renouvelable, plastique organique, planches de surf ou sièges de voitures sont autant d’exemples de nouvelles applications de l’agave. Actuellement le Brésil est leader en exportation de sisal devant la Tanzanie, le Kenya et la Chine faisant de l’agave la source de fibres naturelle la plus importante avec le chanvre et le coton.

Aujourd’hui encore les paysans d’Almería coupent la fleur pour alimenter le bétail. Mais ses usages ne s’arrêtent pas là, bien qu’en Europe peu de personnes connaissent les vertus de la plante, et moins encore ne les mettent en pratique. La Pita-Escuela (École Agave) de Río Aguas, association environnementale et culturelle de la province andalouse, se spécialise depuis presque 20 ans dans l’exploitation intégrale de l’agave. Ce projet vit et lutte pour faire connaître cette plante sacrée et la faire reconnaître comme ressource de la région d’Almería.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *