La faune andalouse est abondante et très diversifiée

Vautour noir près de Grazalema

 

Parmi les espèces caractéristiques d’Andalousie, quelques animaux sont en voie de disparition, comme le phoque moine des îles Chafarinas, l’aigle impérial ou même les loutres.
Par ailleurs, on trouve les animaux hautement cinématiques dans les forêts et les sierras , des mammifères tels que le loup, le cerf, le bouquetin, qui partagent leur territoire avec des population de lynx pardelle et de mangoustes qui font l’objet d’une protection toute particulière, ainsi que diverses espèces nocturnes comme la genette, le sanglier, le blaireau…

A Gibraltar, la colonie de magots ou macaques de Barbarie est célèbre pour être la seul colonie de signes sauvages d’Europe.

La ville d’El Rocio a été rendu célèbre pour son cheval andalou. L’espèce, de pure race espagnole, est tout à fait typique de la région (il en va de même avec les taureaux). Doñana est le fief des flamants roses. Dans les zones sèches de la région, il n’est pas rare de rencontrer des lézards ou même des serpents (du fait de la proximité du continent africain).

On trouve encore dans la région des oiseaux intéressants à observer : 13 espèces résidentes rapaces et d’autre espèces migratrices rares, comme le vautour noir, l’aigle impérial, espagnol, l’aigle royal. La région est aussi une terre d’accueil pour les oiseaux aquatiques que viennent passer l’hiver dans les marais du littoral atlantique.
Enfin, l’Andalousie est un site réputé chez les amateurs de papillons.

D‘une grande richesse et d‘une grande variété, à l’égal de la flore, la faune andalouse compte de nombreuses espèces protégées, déjà éteintes ou en voie d’extinction dans le reste du monde, elle est propre à elle-même et mérite le détour.

Hélène LEGRAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *