Le parc national de Doñana

Pour les amoureux de la nature en quête de grands espaces, il y a en Andalousie un lieu incontournable : le parc naturel de Doñana. Considéré comme l’un des plus grands espaces naturels protégé d’Europe, le parc abrite une biodiversité très riche et sa superficie impressionnante permet d’héberger de très nombreuses espèces d’oiseaux.

Situé principalement dans la province de Huelva, le parc mais chevauche aussi les provinces de Cadix et Séville.
On peut y voir des milieux naturels extrêmement variés, entre marais, bois, falaises, plages et dunes. Le lieu est reconnu réserve de biosphère par l’Unesco et considéré comme la zone humide la plus importante d’Europe.

Faune

On recense à Doñana plus de 500 000 oiseaux chaque année, c’est donc un lieu très connus des ornithologues et des photographes qui ont d’ici l’un des meilleurs point de vue d’Europe pour observer la vie animale. Le Centre Ornithologique Francisco Bernis d’El Rocío se trouve non loin du parc, en face des marais.
Des circuits pédestres d’observer les animaux sans les déranger. Nous conseillons d’y aller en automne car les oiseaux migrateurs reviennent pour l’hivernage.

Flamants roses au parc naturel de Doñana
Les flamants roses viennent nidifier en été

Cet espace protégé sert également de refuge à des animaux en voie d’extinction comme le lynx ibérique (qui n’est plus en voie d’extinction mais qui reste fragile), devenu le symbole du parc, ou l’aigle impérial.

Lynx ibérique vivant dans le sud de l'Espagne
Environ 600 lynxs ibériques vivent en Espagne dont une centaine à Doñana

Flore

Les zones marécageuses contiennent essentiellement des carex, des joncs, des scirpes et des massettes, adaptées au sol humide. Vous trouverez aussi des forêts denses de cornouiller sanguins qui tutoient des fougères royale, des frêne et des peupliers blancs.

Le lagon El Acebuche
Le lagon El Acebuche

Au niveau des réserves de chasses et des enclos se trouve un sol plus stable et plus sec. C’est ici que des pins parasols ont pu s’étendre et créer des forêts magnifiques.

Parc naturel de donana, faune et flore
Idéal pour un safari photo 🙂

Sur la côte et sur les dunes se trouvent une flore supportant les climats plus arides, ainsi que le sable et le vent comme les genévriers, des clavelinidés et des poacées.

La côte du parc protégé de Doñana
La côte promet de belles promenades

Les activités

Vous l’aurez compris, ce lieu est un véritable trésor naturel et pour le visiter il est primordial de respecter les lieux et les consignes données par le personnel du parc.
De nombreux sentiers parcourent le parc, permettant d’explorer les lieux à pied ou à vélo. Le sentier de l’Acebrón permet de se promener dans les forêts proches des côtes. Pour le vélo, il y a également un itinéraire qui traverse Matalascañas.

Le parc offre la possibilité de faire des itinéraires sur tout terrain avec un guide interprète, spécialiste du patrimoine naturel et des artisanats traditionnels comme l’apiculture, la pêche, ou la chasse.

En outre, vous pouvez embarquer pour une visite en bateau du Parc National via l’embouchure du Gadalquivir. Vous pourrez aussi voir des expositions ethnographiques au palais d’Acebrón.

Un parc naturel en danger

Malheureusement, un danger menace l’équilibre du parc, le niveau d’eau dans les sous-sols se réduit au cours des années. Ce phénomène est dû au réchauffement climatique qui pousse les agriculteurs à creuser des puits illégaux dans les environs du parc.
Près de Doñana, l’eau volée sert essentiellement à cultiver des fruits rouges et certains agrumes, la province de Huelva produit en effet la grande majorité des fraises consommées en Europe.

L’ONG WWF a réussi à imposer une réglementation en 2014 pour contrôler et éradiquer les puits illégaux, mais la surveillance de telles étendues ne facilite pas la tâche. Pour en savoir plus sur leur action, voici leur site internet : https://makeyourmark.panda.org/fr/donana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *